LE PSEUDO-CODE

 

 

Nous n'avons pour le moment qu'étudié la forme graphique par blocs (type SCRATCH). Aujourd'hui nous allons en aborder une autre : le pseudo-code.

 

  I/ Définitions                                                                                                                    

1/ Algorithme

pour rappel, un algorithme est une suite finie d’instructions élémentaires qui s’appliquent dans un ordre déterminé à un nombre fini de données dans le but de répondre à une problématique.

 2/ Pseudo-code

Le pseudo-code est un langage pour exprimer clairement et formellement un algorithme. Il exprime des idées formelles dans une langue près du langage naturel de ses usagers (pour nous, le français) en lui imposant une forme rigoureuse.

En ayant comme connaissances quelques principes de programmation, comme les structures de boucles et les instructions, vous pouvez échanger en pseudo-code avec une autre personne qui utilise un langage de programmation que vous ne maîtrisez pas.

Il n’y a pas de standard (et donc pas de normalisation) pour l’écriture d’un algorithme en pseudo-code mais seulement quelques conventions partagées par un grand nombre !

Une de ces conventions les plus importantes est :   On ne met qu'une seule instruction par ligne  .

  

  II/ Cours (à lire)                                                                                                          

Des mots clés seront utilisés pour construire les algorithmes avec les structures que l'on connait déjà : CHOIX - RÉPÉTITION - CONDITION. Ils se rapprochent fortement de ceux utilisés dans la programmation par blocs. Voici leur syntaxe avec leur équivalent graphique de type SCRATCH

 1/ Les différentes structures

 a) Structure de choix : «  SI - ALORS  » ou «   SI - ALORS- SINON  ».

Définition : Cette structure permet de réaliser un test et de choisir une action suivant un condition.

FonctionnementSi la condition (exprimée par l’expression booléenne) est vraie alors seule la suite d’instructions placée après le ALORS sera exécutée. Dans le cas contraire, si la partie SINON existe (elle est facultative) elle sera exécutée, si elle n’existe pas, rien ne se passe. 

SYNTAXE
Pseudo-code SCRATCH
EXEMPLE
Pseudo-code SCRATCH

  Attention : Le FIN_SI est obligatoire ! Cette marque de fin doit être présente même si il n’y a qu’une seule instruction.  

 

b) Structure de répétition (ou itération) 

Définition : Cette structure permet de répéter une série d’instructions un nombre déterminé de fois (donc connu à l’avance).

Fonctionnement : Les instructions à l'intérieur de la boucle sont exécutée n fois.

SYNTAXE
Pseudo-code SCRATCH
EXEMPLE
Pseudo-code SCRATCH
   


Remarque : Cette boucle est un cas particulier de la boucle TANT QUE. Si on connait à l’avance le nombre de répétitions à effectuer, elle est toute indiquée. À l’inverse, si la décision d’arrêter la boucle ne peut s’exprimer que par un test, c’est la boucle TANT QUE qu’il faut choisir.

  Attention : Le FIN_POUR est obligatoire ! Cette marque de fin doit être présente même si il n’y a qu’une seule instruction.  

 

c) Structure de répétition (ou itération) : la boucle «   RÉPÉTER JUSQU'À   » ou «  RÉPÉTER TANT QUE   »

Définition : Cette structure sert à répéter une même action, jusqu'à ce qu'une condition se réalise (on ne sait pas à l'avance le nombre de fois que la boucle sera répétée).

Fonctionnement : Les instructions à l'intérieur de la boucle sont répétées tant qu'une certaine condition n'est pas réalisée.

SYNTAXE
Pseudo-code SCRATCH

OU

EXEMPLE
Pseudo-code SCRATCH

OU

Remarque : Dans la boucle RÉPÉTER JUSQU'À, la condition est placée après les instructions, elles sont exécutées donc au moins une fois puis tant que la condition reste satisfaite.

  Attention : Le FIN_TANT_QUE est obligatoire ! Cette marque de fin doit être présente même si il n’y a qu’une seule instruction.  

 

  III/ Travail à faire                                                                                                               

Après ces  quelques rappels de cours il est temps de mettre tout cela en application.


1/ Vidéo d'introduction au Pseudo-code

Visionne la vidéo ci-dessous (cliquer sur l'image) qui explique le principe du pseudo code.

Introduction au Pseudo-code
  
2/ Vidéo "Comment compléter le document réponse ?"

Visionne la vidéo ci-dessous (cliquer sur l'image) qui donne les consignes, et explique comment compléter le document réponse téléchargé plus haut.

 
Comment utiliser le document réponse ?

3/ Document réponse

Ouvre puis enregistre le fichier PDF ci-dessous (cliquer sur l'image). Il s'agit du document réponse (À RENVOYER).

ATTENTION ! 

Pense à enregistrer le fichier sur ton disque une fois qu'il est ouvert dans ton navigateur. Ensuite, il Il faut que tu ouvres le fichier que tu as enregistré sur ton disque. Sinon les symboles seront cachés sur le document. 

 
Doc réponse
En t'aidant des vidéos que tu viens de visionner, tu dois maintenant être capable de répondre au questionnaire que tu as téléchargé juste avant.

Attention, pense à sauvegarder ton document (menu : Fichier > Enregistrer sous ...) avant de quitter même si tu n'as pas terminé... Tu auras toujours la possibilité de le reprendre plus tard...